Ce portail est conçu pour être utilisé sur les navigateurs Chrome, Firefox, Safari et Edge. Pour une expérience optimale, nous vous invitons à utiliser l'un de ces navigateurs.
  • Archives départementales du Nord
    02/12/2022, 08:41
    ⛓[Abolition de l’esclavage]⛓

    "Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits."

    Malgré l’article 1er de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789, il faudra attendre le 4 février 1794 pour que la Convention nationale proclame la première abolition de l'esclavage en France et dans ses colonies.

    Révoltes sanglantes, luttes et tractations. Tout a été mis en œuvre par les abolitionnistes pour arriver à la signature de ce décret. Tout a été aussi fait par les esclavagistes pour l’empêcher ou le contourner.

    Exemple avec cette lettre du 3 mars 1791 à l’attention des juges et des consuls de Lisle (Lille) conservée aux Archives départementales du Nord. Les représentants du commerce du Havre y expriment leur opposition formelle à l’abolition pour protéger les intérêts du commerce et des colons.

    "Messieurs. Les prétendus philanthropes et amis des noirs, mais ennemis déclarés du commerce renouvellent leurs attaquent. Il semble qu’ils attachent leur célébrité à consommer un projet qui fera la ruine de la France. (…) En effet, Messieurs, quel attachement peut-on espérer des colons qui verraient la Mère Patrie les céder à une Société d’enthousiastes, sacrifier leurs propriétés et leur niveau de vie. Qu’on en juge sur les horreurs commises à la Martinique par les gens de couleurs armés qui n’ont épargnés ni sexe ni âge !"

    Les "horreurs" signifiées ici décrivent la première révolte des esclaves qui a éclaté à la Martinique en août 1789, soit quelques mois avant la rédaction de cette lettre. Martinique où le décret d’abolition d’esclavage de 1794 n’a pas été appliqué (tout comme dans d’autres colonies françaises).

    L’abolition définitive de l’esclavage a lieu le 27 avril 1848, décret dans lequel le Gouvernement provisoire considère que "l'esclavage est un attentat contre la dignité humaine" ; "qu'en détruisant le libre-arbitre de l'homme, il supprime le principe naturel du droit et du devoir" et "qu'il est une violation flagrante du dogme républicain : « Liberté - Égalité - Fraternité »".

    => AD59, C 1209

    📕Pour appréhender l’histoire de l’esclavage dans une approche d’historien, les Archives de France ont recensé l’ensemble des fonds d’archives disponibles auprès du réseau des Archives nationales et territoriales. Cet inventaire est rassemblé dans l’ouvrage "Guide des sources de la traite négrière de l’esclavage et de leurs abolitions ". Ouvrage consultable en salle de lecture sous la cote BH 22 839.

    📌La date du 2 décembre a été choisie par les Nations Unies pour être "La Journée internationale pour l'abolition de l'esclavage". Elle commémore l'adoption par l'Assemblée générale des Nations Unies de la Convention pour la répression et l'abolition de la traite des êtres humains et de l'exploitation de la prostitution d'autrui du 2 décembre 1949.

    #archivesnord #AD59 #archives #vivelenord #esclave #esclavage #abolition #nord #liberté #martinique #archivesdefrance #ladocumentationfrançaise Archives nationales de France
  • Archives départementales du Nord
    29/11/2022, 08:03
    🎪🤹🏻‍♂️🎤[Non, je ne regrette rien… ] 🎤🤹🏻‍♂️🎪

    Envie de changer, d’être étonné… de décompresser ?

    À l’occasion des fêtes de Saint Eloi, la ville d’Escaudain vous invite à deux soirées de grand Gala. Découvrez le clown Gassion et ses acrobaties mortelles suivi du concert exceptionnel de la petite Renée, chanteuse à voix, âgée de sept ans. Pour finir en beauté, profitez de la diffusion du deuxième épisode cinématographique d'un grand drame en six actes : "Marie la femme singe"…

    Bref, tout est pensé pour vous divertir ! Seul couac, la date ! Ces soirées sont bien prévues les 29 et 30 novembre, mais ce sont les jours de l’année 1924 !

    Quoiqu’il en soit, nos aïeux de l’époque ont peut-être eu la chance d’écouter une future grande artiste. Renée pourrait être la môme Piaf. En effet, les biographies de l’artiste indiquent que dans son enfance "Édith Piaf révèle son talent et sa voix d'exception, après le numéro d'acrobatie de son père, Louis Gassion".

    Et c’est à partir des années 1922, que le clown acrobate se produit dans des cirques itinérants avec Edith. Le parrain de la chanteuse se nommait René, c’est peut-être donc en souvenir de cet homme que le prénom Renée est choisi comme nom de scène pour être inscrit sur cette affiche.

    => AD59, 27 FI 3 / 5616

    #archivesnord #AD59 #archives #spectacle #edithpiaf #edith #clown #gassion #nord #vivelenord #ESCAUDAIN
  • Archives départementales du Nord
    28/11/2022, 11:06
    ⛪️[Bâtiment disparu] ⛪️

    Nous sommes au 18e siècle, dans le vieux Lille. À deux pas de l’Hospice Comtesse ou de la Place aux oignons, trône la Collégiale Saint-Pierre dont l’édification remonte au XIe siècle.

    Tour à tour romane puis gothique, tombeau des comtes de Flandre, lieu de dévotion de Notre-dame-des-sept-douleurs, la Collégiale est riche, puissante. Cependant, les affres de la Révolution française ont raison du lieu. Le 26 mai 1791, la paroisse Saint-Pierre est supprimée. Puis, en septembre 1792, la Collégiale est mise en vente comme bien national pour être finalement détruite.

    En 1839, l’emplacement est choisi pour y bâtir le Palais de justice de Lille qui est remplacé en 1970 par l’actuel bâtiment. Lors des travaux de reconstruction, les architectes d’alors font une étonnante découverte avec la mise à jour de la crypte romane de l’ancienne Collégiale Saint-Pierre.

    => Ad59, 40 Fi 2470, Fonds Pierre Pietresson de Saint-Aubin. Lille, collégiale Saint-Pierre. Gravure de Michel Direxit,1820.

    📍Bon à savoir : Classés monuments historiques, les vestiges de la crypte peuvent être accessibles par un escalier, à partir de la rue du Palais de Justice. Du cloître de la Collégiale ne subsistent que deux arches de son dernier état dans un jardin privé de la place du concert. Le cellier de la Collégiale est lui aussi intact sous la cave d'un hôtel particulier de cette même place.

    #lille #lillemaville #lillefrance #architecture #archivesnord #AD59 #archives #gravures #vivelenord #nord
  • Archives départementales du Nord
    25/11/2022, 15:39
    😀 [Archives hors les murs]😀

    Rendez-vous ce samedi 26 novembre 2022 à Quesnoy-sur-Deûle !

    À l’occasion du salon de "L'histoire locale par le livre" organisé par l'association "Quesnoy et son histoire", les agents des Archives départementales du Nord vous présentent leurs fonds et leurs missions : aide à la recherche, conservation et valorisation d’archives...

    => AD59, 30 Fi Moulin 68

    🗺Salle Festi’Val, Rue de Lille, Quesnoy-sur Deûle

    📅 Samedi 26 novembre 2022 de 10 h à 18 h

    Plus d'infos : ►https://quesnoyhistoire.fr/

    Quesnoy et son Histoire #archives #archivesdepartementales #AD59 #archivesnord #Nord #vivelenord #quesnoysurdeule #généalogie
  • Archives départementales du Nord
    25/11/2022, 09:55
    ❗️ [Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes] ❗️

    Nous sommes à Maubeuge en 1729 et Catherine Clainquart se bat. Elle demande le divorce et doit prouver les mauvais traitements infligés par son mari Louis Brasseur. Les violences conjugales subies sont incessantes et les témoins défilent pour raconter le quotidien violent de laditte Catherine Clainquart.

    Demoiselle Defacq raconte "qu’elle a connaissance que ledit Brasseur a souvent maltraité son épouse. Des coups, des bastons et des poings, que la ditte Clainquart pour éviter ses maltraittemens s’est enfui plusieurs fois de chez elle. (…) Demoiselle Defacq a entendu lâcher un coup de pistolet par ledit Brasseur en poursuivant sa femme".

    Suite aux auditions des témoins, il sera décidé que "les époux consentoient, dès maintenant et pour toujours, à la séparation de leurs corps et biens pour ne jamais plus habiter ni demeurer ensemble."

    Sévices, adultères, abandons… les motifs de séparation présents dans les dépositions des jugements de divorce conservés aux Archives deviennent de véritables cahiers de doléances de l’état des femmes.

    Etudier ces documents et les décrypter permettent aux chercheurs de poser un regard contemporain et analytique sur la condition des femmes au fil du temps.

    => AD59, 5 G 397. Audition de témoins dans une enquête pour une action en divorce de Catherine Clainquart contre Louis Brasseur pour violences conjugales, Maubeuge, 9 juin 1729.

    📍 Ce document est visible dans l’exposition "De femmes en femmes" présentant l'histoire des femmes dans le Nord, de l'Antiquité à nos jours. Une exposition des Archives départementales du Nord empruntable gratuitement : ► https://archivesdepartementales.lenord.fr/page/les-expositions-itinerantes

    📍 Pour rappel, le divorce a été longtemps interdit ou difficile à obtenir. Alors qu’au Moyen Âge, le mariage est une institution éphémère, il est interdit au XVIe siècle sous la pression religieuse. A la Révolution française, la loi du 20 septembre 1792 l’instaure de nouveau. Puis le code civil de 1804, rendant la femme éternelle mineure, restreint la possibilité de divorcer à la faute, les conditions sont limitées et pénalisantes pour les époux. La Restauration réaffirme ensuite l'indissolubilité du mariage. Le divorce, considéré comme "un poison révolutionnaire", est aboli par la loi du 8 mai 1816, dite loi Bonald. C’est durant la IIIème République, par la loi Naquet du 27 juillet 1884 que le divorce est rétablit sur le seul fondement de fautes précises. En 1975, la loi n°75-617 du 11 juillet 1975 portant réforme du divorce poursuit l'évolution historique vers la liberté de divorcer. Et c’est en 2005, qu’entrera en vigueur la nouvelle loi relative au divorce adoptée par l'Assemblée nationale qui traduit le souci du législateur de simplifier les procédures tout en maintenant leur caractère judiciaire et d'apaiser les relations entre époux qui recourent au divorce.
    Plus d’infos : ► http://www.justice.gouv.fr/histoire-et-patrimoine-10050/proces-historiques-10411/quand-le-divorce-etait-interdit-1816-1884-22402.html
    #archivesnord #AD59 #archives #droitsdesfemmes #vivelenord #divorce #droitsdelhomme #maubeuge #femmes #violenceprevention #violences_conjugales
  • Archives départementales du Nord
    23/11/2022, 09:45
    🤓[Expo hors les murs]🤓

    Collèges, lycées, bibliothèques, associations, maisons de retraite…

    Depuis plus de trente ans, le service des publics des Archives départementales du Nord participe à la diffusion du patrimoine archivistique et iconographique sur le territoire du département grâce aux expositions itinérantes qu’il prête gratuitement.

    Exemple avec "La vie quotidienne des ouvriers du textile en 1900" qui est exposée en ce moment au lycée Wallon de Valenciennes.

    Affiches d’époque, cartes postales, journaux, rapports, photos, règlements intérieurs… à travers des documents conservés aux Archives du Nord, les élèves et professeurs se plongeront pendant plusieurs semaines dans l’industrie textile du début du 20e siècle.

    "Le tisserand dès l’aube se démène tout en croisant la trame avec la chaîne. Comment dit-il, pourrai-je fuir la gène ? Et tipetape, et tipetape … un fil cassé du temps perdu. Comment pourrai-je avoir mon dû ?", extrait de la "Chanson du tisserand" du poète Maurice Bouchor.

    => AD59, 30 Fi Textile 20, 23

    📌Pour emprunter une exposition : ►https://archivesdepartementales.lenord.fr/page/les-expositions-itinerantes

    #AD59 #archivesnord #archives #ouvriers #textile #nord #vivelenord #valenciennes
Ce site utilise des cookies techniques nécessaires à son bon fonctionnement. Ils ne contiennent aucune donnée personnelle et sont exemptés de consentements (Article 82 de la loi Informatique et Libertés).
Vous pouvez consulter la politique de confidentialité sur le lien ci-dessous.