Les corps spéciaux

La Garde Nationale (4 R)

L’un de vos ancêtres a peut être fait partie de la Garde nationale de sa commune. Elle a été créée à la Révolution et supprimée après la guerre de 1870-1871. Il existe "plusieurs" Gardes nationales :


  • La Garde nationale créée en 1789

Dans les documents sur la Garde nationale, on peut trouver des informations sur un individu dans les états nominatifs des habitants assujettis au service de la garde, des candidats à différents postes dans la Garde nationale (major…) ou encore sur les fiches de revues.
On peut trouver comme informations dans ces documents :
- Les nom et prénoms de l’individu
- Des informations sur le grade
- Des informations sur le parcours militaire
- Des informations diverses comme les changements de domicile.
Il existe aussi des dossiers individuels, des dossiers de demande d’exemption, des dossiers liés à la suspension de gardes nationaux. Ils sont organisés par commune mais sont relativement peu nombreux. Il y a aussi des procès verbaux des élections d’officiers qui donnent simplement le résultat de l’élection.

4 R 91. Habitants assujettis au service de la garde (commune d'Aubry) An X.
4 R 91. Habitants assujettis au service de la garde (commune d'Aubry) An X.

Vous pouvez consulter aussi les fonds des sous-préfectures (série Z). Ceux de Dunkerque et d’Hazebrouck sont les plus complets. De même, il est possible de trouver des informations sur la Garde nationale dans les fonds des  communes.

Vous y trouverez :

La composition de la Garde nationale élaborée par commune puis par compagnie. Ce sont des listes nominatives qui indiquent :

  • La commune du domicile
  • Les nom et prénoms de l’individu
  • Son âge
  • Sa situation familiale (marié, veuf ou célibataire)
  • Le nombre d’enfants
  • Des observations (mutations…)

5 Z 1014. Première compagnie de la commune de Bourbourg (1815)

  • La Garde nationale mobile et la Garde nationale mobilisée.

Si l’individu sur lequel vous faites vos recherches a été exempté de l’armée régulière, il se peut qu’il ait intégré la Garde nationale mobile ou la Garde nationale mobilisée lors de la guerre de 1870-1871.

                         1) La Garde nationale mobile :

  La Garde Nationale mobile a été créée par la loi du 1er février 1868 comme auxiliaire de l’armée régulière. Elle est constituée  des « bons numéros »  des classes les plus jeunes  et de ceux qui s’étaient fait remplacer. Ils sont appelés les « mobiles ». En 1870, elle n’existait que sur le papier,  les « mobiles » ont été appelés par les lois des 17 juillet  et 12 août 1870
Ce sont les hommes des classes de 1864 à 1869 qui sont concernés.

Les documents les plus intéressants pour la Garde nationale mobile sont les registres de recrutement, élaborés par arrondissements puis par canton.

Prenons un exemple de la classe 1865 de l’arrondissement de Lille :

4 R 339. Registre de recrutement de la Garde nationale (1865)

Il indique :

  • Son état civil
  • Son signalement
  • Sa profession
  • Date de la décision du conseil de révision
  • L’arme d’affectation
  • Les mutations
  • Les observations

Vous pouvez consulter les registres matricules de la Garde nationale mobile des classes 1865 à 1871 (1 R 1745 à 1 R 1824). Ils indiquent l’affectation au sein de ce corps et donnent des informations sur le parcours militaire.
Il n’y a pas de tables alphabétiques pour ces registres.

Se reporter à la fiche d’aide à la recherche sur les registres matricules pour plus d’informations.



                         2) La Garde nationale mobilisée


   La Garde nationale mobilisée a été créé en 1870 pour augmenter l’effectif des armées, par le gouvernement de la Défense nationale. Le recrutement s’effectue parmi les célibataires et les hommes mariés ou veufs sans enfants, âgés de 21 ans à 40 ans.

4 R 367. Registre matricule de la 6 ème légion (1870)

Pour la 6ème légion du Nord, sont conservés les registres matricules. Ils indiquent :
  • L'état civil de l'individu
  • Son parcours au sein de la Garde nationale mobilisée (date d'incorporation, service...)
.
Pour l'arrondissement de Lille, il existe également des tableaux de recensement des individus de 21 à 40 ans, non mariés, ni veufs, avec ou sans enfants. Pour chaque commune, la répartition des hommes se fait suivant 3 catégories :
  • 1ère catégorie, de 21 à 30 ans
  • 2ème catégorie, de 21 à 30 ans
  • 3ème catégorie, de 35 à 40 ans
.
Ils indiquent :
  • Les nom et prénoms de l'individu
  • Son état civil
  • Ses réclamations éventuelles
  • La décision du conseil de révision

4 R 373. Tableau de recensement de Seclin (1870)
4 R 373. Tableau de recensement de Seclin (1870)
4 R 373. Tableau de recensement de Seclin (1870)

La Gendarmerie nationale (5 R)

En 1791, la maréchaussée est mise à pied sous le nom de Gendarmerie nationale, service destiné à contrôler la sûreté des campagnes et à prêter main forte, le cas échéant, à l'intérieur des villes.

Il y a peu de données individuelles pour les gendarmes aux Archives du Nord. La correspondance liée aux nominations ou aux mutations, est classée par arrondissement. Les archives de la gendarmerie se trouvent au Centre administratif de la gendarmerie à Le Blanc.

Les dossiers des hommes du rang apparaissent dans les registres matricules
(consulter la fiche sur « les registres matricules »)