Avant de commencer sa recherche.

Organiser sa recherche
Il est d’abord nécessaire de noter les informations dont vous disposez sur chacun de vos ancêtres sur des fiches claires et synthétiques en les numérotant. Il existe une numérotation, la numérotation Sosa. La personne dont on part porte le numéro 1, son père prend le numéro 2, sa mère le numéro 3, et ainsi de suite. Les hommes portent un numéro pair, les femmes, un numéro impair.
Par ailleurs,  il existe des logiciels dédiés à la recherche généalogique, qui permettent d’organiser les données recueillies. Pour mener à bien votre recherche, il est aussi conseillé de consulter un guide pratique d’initiation qui vous expliquera  la méthode à suivre ou encore les pièges à éviter. De plus, vous pouvez adhérer  à une association généalogique qui vous apportera aide et conseils.

Les noms et prénoms
Plusieurs choses sont à connaître avant de commencer toutes recherches. Tout d’abord,  l’orthographe des noms et prénoms n’est pas immuable, surtout pour les périodes les plus anciennes. L’orthographe des noms était largement phonétique. Dans la plupart des cas,  les noms à particule se recherchent à celle-ci.
Certains prénoms étaient mixtes dans les temps anciens et ne le sont plus actuellement. Par exemple, le prénom Anne pouvait être aussi un prénom masculin. 

Démarches préalables à la recherche : se renseigner au sein de sa famille.
Dans un premier temps, renseignez-vous auprès des membres de votre famille, des personnes les plus âgées en particulier et rassemblez tous les documents écrits familiaux susceptibles de fournir des informations,  tels que  les livrets de famille, les extraits d’actes d’état civil ou encore les papiers d’identité. Cette étape vous permettra de remonter le plus loin possible et peut être de dépasser le cap des 75 ans, délai au bout duquel les registres d’état civil deviennent librement communicables
Ensuite vous pourrez commencer votre recherche dans les mairies ou plus facilement aux Archives départementales,  car elles conservent les registres d’état civil de toutes les communes du département antérieurs à 1900 environ.

On peut prendre l’exemple de la recherche réalisée par Adrien Flamme, de manière ascendante. Voici l’ensemble de ses démarches qui l’ont fait remonter en 1730.


Son arbre généalogique avant sa recherche aux Archives départementales du Nord :


(Cliquez sur l'image pour visualiser dans une autre fenêtre)

Dépouillement de l’état civil, des registres de catholicité et reconstitution des familles.
Au cours de vos recherches, vous pourrez vous aider des différents ouvrages et bases de données effectués par des lecteurs ou encore par des associations de généalogistes, disponibles en salle de lecture. Ce sont des dépouillements d’actes et des reconstitutions de familles.